ANNEE 2010.

Sommaire.

 

1. Retraites : sortir d'une mentalité criminelle, le 12 décembre.

2. Cantonneries et autres vieux sophismes, le 7.

 

1. Toujours la crise, octobre.

2. Les Etats-Unis d'Amérique deviendront-ils une pseudo démocratie socialiste, le 12.

3. Sur une erreur incompréhensible de Murray Rothbard, le 9.

 

1. Le mensonge statistique comme outil de pouvoir, le 14 septembre.

2. Les illusions de la croissance quantitative, le 3.

 

1. "Gueule de bois et gueules aux abois", le 20 juillet.

2. La réforme des retraites et les principes de liberté, le 7.

3. Ludwig bon Mises (3) : l'analyse de la politique, le 1er.

 

1. Le nouveau regard des Occidentaux sur la Turquie, le 29 juin.

2. Ludwig bon Mises (2) : la monnaie, le 23.

3. Besoin d'un nouveau Jacques Rueff, le 22.

4. Ludwig von Mises (1) : la praxéologie, le 15.

 

1. L'argent caché, le 26 mai.

2. L'intégration forcée, le 15.

3. Aujourd'hui Athènes, demain Paris, le 7.

4. La malédiction de l'"argent volé", le 3.

 

1. Qu'appelle-t-on "les marchés financiers", le 28 avril.

2. Les pseudo élites judiciaires contre la justice naturelle, le 19.

3. Retraites (2) : solutions individuelles ou solutions collectives, le 15.

4. Le charlatanisme ordinaire, le 8.

5. Retraites (1) : de quoi parle-t-on ?, le 6.

 

 

1. L'arbitraire fiscal, le 30 mars.

2. Murray Rothbard (3) : le politicien manqué, le 16.

3. Murray Rothbard (2) : le philosophe politique, le 2.

 

1. L'évaluation des dettes de l'état, le 26 février.

2. Murray Rothbard (1) : l'économiste, le 23.

3. Ajustements financier et mondial certes, mais crise française permanente, le 20.

4. Crise de l'€uro, le 18.

5. La monnaie (2), le 11.

6. La machine à exclure, le 10.

7. La monnaie (1), le 8.

 

- Echec du coup d'état contre l'assurance maladie aux Etats-Unis d'Amérique, le 22 janvier.

 

 

. Décembre 2010

 

1. Retraites : sortir d'une mentalité criminelle, le 12.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/retraites-sortir-dune-mentalite-criminelle

 

 

Au moment où les marchés financiers nous font savoir qu'ils ne croient plus à la viabilité des Etats-providence,  pourquoi voit-on tant de gens incapables de comprendre que le respect du Droit de propriété et des contrats est la seule solution viable,  et justifiée,  aux problèmes qu'ils ont causés comme à ceux qu'ils prétendaient régler ?
François Guillaumat et Georges Lane examinent  deux idées absurdes qui persistent  à propos des retraites :

 

la première,  qu'un système de retraites contractuel  dépendrait de la démographie comme la redistribution communiste actuelle dépend de la taille de son cheptel humain, 
la seconde  qu'en la matière  le passage  de l'esclavage à la liberté serait impossible parce que trop coûteux.

 

Au-delà de l'incompréhension  naturelle de gens obnubilés par ce qu'ils croient pouvoir calculer  alors qu'ils n'ont étudié ni la gestion des patrimoines ni celle de l'assurance,  ils expliquent que si les gens restent prisonniers des préjugés matérialistes et collectivistes du système communiste actuel, c'est faute d'avoir su tirer les conséquences de ce rappel à l'ordre scientifique qu'avait fait Vilfredo Pareto :
 

Il faut se débarrasser du préjugé qui porte à croire qu'un vol n'est plus un vol dès lors qu'il s'exécute dans les formes légales.


Autres émissions sur le sujet :

 

Le futur des retraites  

http://v1.lumiere101.com/2008/06/25/le-futur-des-retraites/

 

La réforme des retraites et les principes de liberté  

http://v1.lumiere101.com/2010/07/07/la-reforme-des-retraites-et-les-principes-de-liberte/

 

Retraites (2) : solutions individuelles ou solutions collectives  http://v1.lumiere101.com/2010/04/15/retraites-solutions-individuelles-ou-solutions-collectivistes/

Retraites (1) : de quoi parle-t-on ?  

http://v1.lumiere101.com/2010/04/06/retraites-de-quoi-parle-t-on/

La transition vers les retraites du futur 

http://v1.lumiere101.com/2009/05/21/la-transition-vers-les-retraites-du-futur/

Retraites du futur : la capitalisation   

http://v1.lumiere101.com/2008/11/24/retraites-du-futur-la-capitalisation/

Le futur des retraites  

http://v1.lumiere101.com/2008/06/25/le-futur-des-retraites/

Futur des retraites et retraites du futur  

http://v1.lumiere101.com/2008/05/29/futur-des-retraites-et-retraites-du-futur/

Les retraites, principale plaie de la protection sociale 

http://v1.lumiere101.com/2010/07/10/les-retraites-principale-plaie-de-la-protection-sociale/

Les "lois de financement" de la sécurité sociale française 

http://v1.lumiere101.com/2007/10/23/les-lois-de-financement-de-la-securite-sociale/

Sur la sécurité sociale monopoliste française  

http://v1.lumiere101.com/2007/04/13/georges-lane-sur-la-securite-sociale-monopoliste-francaise/

 

Références :
 

Georges Lane et Jacques Garello : Futur des retraites, les retraites du futur

 

 

2. Cantonneries et autres vieux sophismes, le 7.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/cantonneries-et-autres-vieux-sophismes

 

François Guillaumat et Georges Lane évoquent trois actualités monétaires étroitement liées.
Il y a l’actualité de l’ « homme pratique » qui parle de retirer son argent de la banque comme si l’argent existait comme il existait il y a encore cent ans et comme s’il n’allait pas retirer en fait des billets de la banque centrale européenne.
Il y a l’actualité des hommes de la banque centrale européenne de mise en œuvre récente -1er janvier 1999 – qui agissent en respectant de moins en moins les statuts pourtant récents (décennie 1990) de la banque, sous la pression des hommes des gouvernements.
Et il y a l’actualité des hommes des gouvernements qui tentent de résoudre des problèmes d’ordre budgétaire qu’ils ont créés de toutes pièces en ne respectant pas les règles qu’ils avaient fait voter à l’”homme de la rue”.

 

“Le danger, c’est l’euro” - ou … le petit bout de “la queue du chat”

 

 

. Octobre 2010

 

1. Toujours la crise.

https://web.archive.org/web/20111016203029/http://lumiere101.com/2010/10/20/toujours-la-crise-sociale/

 

 

Georges Lane et Jean-Gilles Malliarakis confrontent un regard théorique et un regard polémique, à propos de la crise actuelle, du système syndicalo-social et de la théorie économique. La responsabilité des organismes patronaux, MEDEF, Union patronale artisanale, etc.

 

2. Les Etats-Unis d'Amérique deviendront-ils une pseudo démocratie socialiste , le 12.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/les-etats-unis-deviendront-ils-une-autre-pseudo-democratie-socialiste

 

 

Aux élections du 2 novembre prochain, 54 % des intentions de vote  sont celles de libéraux, 18 % celles de socialistes.


Mais cela fait des lustres qu’aux Etats-Unis  il n’y a que 20 % de socialistes pour 40 % de libéraux, le reste se disant “indépendants”.


L’électorat ne cesse de voter contre le socialisme mais ne cesse d’être trompé par les démocrates,  et trahi par les républicains,  qui se font régulièrement battre chaque fois qu’ils glissent vers le centre.


Le coup d’État contre le système de santé a été voté à coups de mensonges et de pots-de-vin,  sans que quiconque  puisse seulement le lire avant.  Plus de 60% de l’opinion  souhaite son abrogation.


Et toute la classe parlante se ligue pour ridiculiser et réduire au silence ceux qui constatent que jamais le soi-disant “Président” n’a donné aucune preuve légalement recevable de son identité.

 

→ Références :

Angelo Codevilla : America’s ruling class and the Perils of Revolution   https://docs.google.com/document/edit?id=1VApJtJ3RCqS0jeiPfrOBZRTAiPwlW0jHqBd8eV5KClo&hl=fr
 

Rush Limbaugh : 

http://www.rushlimbaugh.com/home/today.guest.html
 

Mark Levin : 

http://www.marklevinshow.com/sectional.asp?id=32930
 

Conservatives4Palin : 

http://www.conservatives4palin.com/
 

Hillbuzz :

http://hillbuzz.org/
 

ObamaReleaseYour Records : 

http://obamareleaseyourrecords.blogspot.com/

 

3. Sur une erreur incompréhensible de Murray Rothbard, le 9.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/sur-une-erreur-incomprehensible-de-murray-rothbard

 

 

Une loi proposée au Parlement de Londres pour que les clients des banques puissent expressément choisir entre un contrat de dépôt partiellement couvert et un contrat de dépôt entièrement couvert  est pour Georges Lane et François Guillaumat  l'occasion de réfuter l'illusion,  incompréhensible chez qui a lu Ludwig von Mises,  comme quoi la couverture partielle serait frauduleuse,  contre nature et déstabilisante pour l'économie, de sorte qu'il faudrait imposer une réserve  à 100 % pour rétablir l'honnêteté  et résoudre  les problèmes monétaires.

Voir les textes :

Ludwig von Mises : La Théorie de la monnaie et du crédit  

http://herve.dequengo.free.fr/Mises/Tmc/TMC_1_1.htm

Ludwig von Mises : "Le Nouveau système monétaire"  

http://herve.dequengo.free.fr/Mises/MMC/MMC_1_1.htm#par7

George Selgin :  La théorie de la banque libre   

https://docs.google.com/Doc?docid=0AVia_SyB-iCnZGQ1cDk3ZmhfNjJmNXRwOHZjMw&hl=fr&authkey=CJyW_ZoN

George Selgin & Lawrence White : "In Defence of Fiduciary Media"

https://docs.google.com/fileview?id=0B7sd7pHXOZmmOTY0ODMwYzktYWVhNy00YWQ4LTk5MjEtYTBlNzc3M2ViYzJh&hl=fr

George Selgin : Central banks as sources of financial instability

https://docs.google.com/document/edit?id=1TPtvYeIC8e0ykh1aoLDSvXKMKtBpPKtgPrc207tRvsw&hl=fr

 

Voir les émissions :

 

De la justice comme seule norme politique          

La régulation par l'Etat est impossible

http://v1.lumiere101.com/2009/11/24/la-regulation-par-letat-est-impossible/

Ludwig von Mises : La monnaie                            

http://v1.lumiere101.com/2010/06/23/ludwig-von-mises-2-la-monnaie/

La banque libre                                                         

http://v1.lumiere101.com/2007/12/04/la-banque-libre/

La monnaie (1)                                                          

http://v1.lumiere101.com/2010/02/08/la-monnaie-1/              

La monnaie (2)                                                          

http://v1.lumiere101.com/2010/02/11/la-monnaie-2/

 

Murray Rothbard : l'économiste                            

http://v1.lumiere101.com/2010/02/23/murray-rothbard/

 

 

 

. Septembre 2010.

 

1. Le mensonge statistique comme outil de pouvoir, le 14.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/le-mensonge-statistique-comme-outil-de-pouvoir

 

 

En compagnie de François Guillaumat et de JG Malliarakis, Georges Lane propose d’un petit historique du développement des faux chiffrages au milieu du XXe siècle. En quoi consiste cette forme de mensonge et comment il devient instrument de pouvoir.

 

Articles cités:

 

Desrosières, A. (2003), « Naissance d’un nouveau langage statistique entre 1940 et 1960 » (Direction générale,  Direction de la coordination statistique et des relations internationales,  INSEE),  Courrier des statistiques n° 108,  décembre 2003,  pp. 41-53.

 

Cot A.L. et Lallement , J.(2007) « De Walras à Arrow-Debreu » (exposé présenté au séminaire de Roger Guesnerie, le 7 mars 2007).

 

2. Les illusions de la croissance quantitative, le 3.

https://web.archive.org/web/20111017095446/http://lumiere101.com/2010/09/03/les-illusions-de-la-croissance-quantitative/

 

 

Au cours de cet entretien de Jean-Gilles Malliarakis avec Georges Lane, on part des diverses affirmations, contradictoires, relatives à la conjoncture actuelle, sur le “retour à la croissance” et sur la “fin de la crise” pour s’interroger sur les théories élaborées à partir des années 1920 en vue de promouvoir un prétendu “calcul économique”.

 

. Juillet 2010.

 

1. "Gueule de bois et gueules aux abois", le 20.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/gueule-de-bois-et-gueules-aux-abois

 

Contraints par les marchés financiers à interrompre leurs extravagances dépensières,  les hommes de l'état y trouvent l'occasion de se rendre compte  que leurs prétendues "relances" budgétaires n'ont eu pour effet que de gaspiller des richesses volées à leurs semi-esclaves, et de  compromettre leur crédit auprès des prêteurs.
Rappelant les aspects du charlatanisme keynésien,  de son incapacité  à appliquer le raisonnement comptable  à son refus de tenir compte du système des prix, Georges Lane et François Guillaumat posent la question:  combien de fois faudra-t-il que l'on constate l'échec ruineux des politiques keynésiennes pour que les sophismes qui les inspirent perdent enfin tout crédit ?


Références :

Ludwig von Mises :

          Lord Keynes and Say's Law 

Friedrich Hayek :

          La critique autrichienne  

          La falsification de la science  


Jacques Rueff :

           Les erreurs de la Théorie générale de Lord Keynes  

          La fin de l'ère keynésienne


Etienne Mantoux

           La Théorie générale de M. Keynes 

Murray Rothbard :

           Le “multiplicateur” keynésien 

           Keynes, the Man   

George  Reisman :

           Le redressement économique passe par la reconstitution

           du capital,

         non par des « plans de relance » étatiques

         C’est avec de l’épargne qu’on embauche,  et qu’on embauchera

 


Véronique de Rugy

           Does government spending stimulate economies?

 

El Usurpador, The Usurper   

Tout sauf Sarkozy


Emissions précédentes

             L'argent caché           

            La situation n’est pas “keynésienne”

            Le charlatanisme keynésien.

 

2. La réforme des retraites et les principes de liberté, le 7.

https://web.archive.org/web/20111016210236/http://lumiere101.com/2010/07/07/la-reforme-des-retraites-et-les-principes-de-liberte/

 

 

Entretien impromptu, enregistré [son un peu rustique] le 27 octobre 2004, en compagnie de Fred Aftalion puis avec Jacques Garello, avec Hervé Novelli alors député d’Indre-et-Loire et chef de file du groupe des députés réformateurs.

 

Un programme toujours nécessaire quoiqu’un peu oublié par la droite.

 

3. Ludwig bon Mises (3) : l'analyse de la politique, le 1er.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/ludwig-von-mises-3-lanalyste-de-la-politique

 

 

François Guillaumat et Georges Lane évoquent l’analyse que Ludwig von Mises faisait de la politique de son époque.


Un de ses aspects essentiels était ce que Mises appelait le “nationalisme économique”, ensemble d’erreurs de raisonnement qui a marqué son époque, et qui a précipité les catastrophes mêmes contre lesquelles il prétendait prémunir les nations.


Sa défense intransigeante du laissez-faire en fait un des grands promoteurs de la justice naturelle, malgré son refus bizarre de reconnaître expressément celle-ci.

 

Références :

 

Ludwig von Mises :

Les illusions du protectionnisme et de l’autarcie ;

Le gouvernement omnipotent ;

L’interventionnisme ;

Planifier la liberté ;

La mentalité anti-capitaliste ;

 

Jacques Rueff,

The Intransigeance of Ludwig von Mises” traduit de “Le Refus de Ludwig von Mises”.

 

 

. Juin 2010.

1. Le nouveau regard des Occidentaux sur la Turquie, le 29.

 

https://web.archive.org/web/20110915232106/http://lumiere101.com/2010/06/28/le-nouveau-regard-des-occidentaux-sur-la-turquie/

 

 

La réévaluation de l’alliance entre la Turquie, les États-Unis et Israël amène aujourd’hui de nombreux observateurs à remettre en cause certaines idées reçues.


Au cours de cet entretien suscité par François Guillaumat et Georges Lane, JG Malliarakis s’efforce d’éclairer quelques lanternes

 

2. Ludwig bon Mises (2) : la monnaie, le 23.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/ludwig-von-mises-2-la-monnaie

 

 

François Guillaumat et Georges Lane font cette fois le point sur les études de la monnaie par Ludwig von Mises.


En 1912, Ludwig von Mises publiait sa thèse de doctorat : La Théorie de la monnaie et du crédit, assise sur une connaissance intime des théories de la conjoncture du XIXe siècle et inspirée par un souci de tirer toutes les conséquences de ce dont on peut logiquement être certain.
L’analyse de Mises demeure la référence, au bout d’un siècle où les hommes de l’État, en violant la propriété d’autrui, n’ont cessé de vouloir s’affranchir des disciplines de l’étalon or, mais surtout de la concurrence, tandis que force économistes, ou soi-disant tels, tentaient en vain de rationaliser les politiques qui résultent de ces usurpations en prétendant définir des lois d’offre et de demande de monnaie.

 

→ Ludwig von Mises : La théorie de la monnaie et du crédit
→ Ludwig von Mises : L’Action humaine
→ Ludwig von Mises : De la Manipulation de la monnaie et du crédit
→ George Reisman: C’est avec de l’épargne qu’on embauche, et qu’on embauchera
→ George Selgin : La théorie de la banque libre

 

3. Besoin d'un nouveau Jacques Rueff, le 22.

https://web.archive.org/web/20110915230411/http://lumiere101.com/2010/06/22/besoin-dun-nouveau-jacques-rueff/

 

 

Au cours de cet entretien, Georges Lane, entraîné par Jean-Gilles Malliarakis “indécrottable poujadiste” sur le terrain de l’actualité, en appelle à un retour à l’ordre financier. Évocation du rôle monétaire possible de l’or.

 

Jacques Rueff qu'on pourra écouter sur ce site.

 

 

4. Ludwig von Mises (1) : la praxéologie, le 15.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/ludwig-von-mises-1-la-praxeologie

 

 

Ludwig von Mises (1880-1973) est peut-être le plus grand économiste de tous les temps.  Mais comme il était partisan du laissez-faire capitaliste, parce qu’il n’a pratiqué  aucune des formes du charlatanisme  ordinaire,   il est systématiquement occulté.


Dans cette première émission, François Guillaumat et Georges Lane définissent les fondements de la théorie économique  que Mises a définitivement établie comme  logique de l’action.


Emissions précédentes : 
 


Références :
 

 

. Mai 2010

 

1. L'argent caché, le 26.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/largent-cache

 

 

Les socialistes ont inventé un mythe de l’”argent caché” : celui d’une richesse supplémentaire dont le socialisme permettrait de disposer :- parce que le respect “réactionnaire” du Droit de propriété empêcherait l’élite intellectuelle de gérer la production, - parce qu’il accaparerait celle-ci au lieu de la laisser servir la société, -et parce qu’il conduirait à des crises qui la détruisent.
La réalité est exactement inverse : c’est au contraire l’usurpation violente de la propriété d’autrui par le socialisme, aujourd’hui pseudo-démocratique qui, automatiquement, - détruit la rationalité économique, - conduit à gaspiller une richesse à hauteur de celle dont elle s’empare - et provoque toutes les crises financières.
Les marchés financiers viennent de faire savoir aux hommes de l’État qu’ils ne leur permettraient plus d’emprunter pour faire croire qu’ils pourraient tenir leurs promesses d’argent volé.
Alors, la seule solution pour qu’ils n’aient besoin de renoncer qu’à des mensonges et à des illusions absurdes, c’est qu’ils cessent de voler et de distribuer les butins de leurs vols : c’est à cette seule condition que la richesse qu’aujourd’hui ils détruisent deviendra disponible, pour compenser leurs monstrueux saccages du présent et du passé.


→ Références :

 

Friedrich Hayek : La Source de l’orgueil scientiste : L’École polytechnique ;

Ludwig von Mises : Die Wirtschaftsrechnung im sozialistischen Gemeinwesen (1920), traduit en anglais sous le titre Economic Calculation in the Socialist Commonwealth ;

Jacques Rueff : Les erreurs de la Théorie générale de Lord Keynes ;

François Guillaumat et Georges Lane : Pourquoi pas Bitur-Camember ?;

Gilles Dryancour : Explosion des retraites et implosion de la natalité, produits inéluctables de la social-démocratie ;

 

Georges Lane et Jacques Garello : Futur des retraites et retraites du futur. III. La transition vers les retraites du futur ;

IREF : Baisse des dépenses publiques. Ils l’ont fait, pourquoi pas nous ? ;

Richard Wedder & Lowell Gallaway : “The Great Depression of 1946″


→ Emissions précédentes :

La prétendue “comptabilité publique” n’est pas une comptabilité

 

2. L'intégration forcée, le 15.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/lintegration-forcee

 

 

Hans-Hermann Hoppe a inventé la notion d'"intégration forcée" parce que les économistes ne reconnaissaient comme telles que certaines des formes de la collectivisation injuste de ressources usurpées. 


Parler d'intégration forcée c'est donc d'abord montrer ce qu'il y a de commun entre ses formes connues et celles qui sont méconnues.


L'intégration forcée qui fait l'actualité aujourd'hui, c'est la mise en commun des espaces "publics" nationaux,  eux-mêmes déjà en grande partie volés à leurs propriétaires légitimes.


Cette mise en commun s'accompagne d'un va-et-vient  entre le principe majoritaire,  de plus en plus bafoué dans les faits par ses soi-disant "représentants",  et les pseudo-principes incohérents,  faussement universels,  qui servent de couverture à l'arbitraire de l'usurpation. 

Et comme l'échec de l'intégration monétaire forcée  risque aujourd'hui  de devenir patent, on assiste à une fuite en avant pour prolonger l'illusion.

 

Textes de référence :

 

Hans-Hermann Hoppe : Pour le libre échange et une immigration limitée http://herve.dequengo.free.fr/Hoppe/Hoppe1.htm

 

Georges Lane : L'inversion de la causalité.
 
http://blog.georgeslane.fr/post/2010/05/09/L-inversion-de-la-causalit%C3%A9.

Philippe Simonnot : L'Euro-égout
https://docs.google.com/Doc?docid=0AevnAZEI5La7ZGMybThwNjJfNzI2Zm16c2dtaGs&hl=fr

 

François Guillaumat et Pascal Dray : La Banque centrale européenne,  ou : le retour de l'inflation http://docs.google.com/Doc?docid=0AevnAZEI5La7ZGMybThwNjJfNzI0aHRicGtraG4&hl=fr

 

Anatole Kaletsky, F. X.  Chauchat et Steve Vannelli, La crise de la Zone Euro est loin d'être terminée   http://blog.turgot.org/index.php?post/Crise-UEM

 

 

Emissions précédentes :

 

"Discrimination", les trois avatars d'un mot-zombi
http://v1.lumiere101.com/2008/10/11/discrimination-les-trois-avatars-dun-mot-zombi/

Aujourd'hui Athènes, demain Paris
http://v1.lumiere101.com/2010/05/07/aujourdhui-athenes-demain-paris/

Les pseudo-élites judiciaires contre la justice naturelle 
http://v1.lumiere101.com/2010/04/19/les-pseudo-elites-judiciaires-contre-la-justice-naturelle/

Le sans-papiérisme est un communisme

http://v1.lumiere101.com/2009/09/30/le-sans-papierisme-est-un-communisme/

La concurrence fiscale mise en cause

http://v1.lumiere101.com/2009/04/15/la-concurrence-fiscale-mise-en-cause/

 

3. Aujourd'hui Athènes, demain Paris, le 7.

 

https://web.archive.org/web/20110915101726/http://lumiere101.com/2010/05/07/aujourdhui-athenes-demain-paris/

 

 

L’endettement de la France, et ses déficits récurrents mettent l’Union monétaire européenne en péril. Au cours de cet entretien Jean-Gilles Malliarakis et Georges Lane explorent la part de la question fourre-tout dite des “retraites”, des diverses pensions de vieillesse, dans ce dossier explosif. Pourquoi nous mentent-ils ?

 

4. La malédiction de l'"argent volé", le 3.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/la-malediction-de-largent-vole

 

 

Comme la tache de sang sur la main de Macbeth,  le crime originel qui fait naître  l'argent dit "public" de l'exploitation  des gens normaux par les hommes de l'Etat s'attache irrémédiablement non seulement à la pratique de ce vol,  mais encore à son butin. 

 

Cette malédiction,  Georges Lane et François Guillaumat développent successivement trois de ses aspects  : 

la ruine  générale  associée au malheur d'être esclave et aux désillusions de l''esclavagiste, 
la démoralisation de la société par l'usurpation du pouvoir social et l'obsession du vol, 
enfin le n'importe quoi étatiste,  personne ne pouvant plus savoir qui fait quoi et avec quels effets.

 


Références :

 

 


Emissions précédentes :
 

 

. Avril 2010

 

1. Qu'appelle-t-on "les marchés financiers", le 28.

 

https://web.archive.org/web/20110915162940/http://lumiere101.com/2010/04/28/quappelle-t-on-les-marches-financiers/

 

 

Jean-Gilles Malliarakis et Georges Lane s’entretiennent autour du concept, de la réalité et de l’évolution des “marchés financiers.” Ils évoquent la “loi de Frédéric Bastiat” à propos du service que doit fournir en principe la Finance.

 

2. Les pseudo élites judiciaires contre la justice naturelle, le 19.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/les-pseudo-elites-judiciaires-contre-la-justice-naturelle

 

 

Ce n'est pas seulement parce qu'il tient un double langage pour camoufler des intentions criminelles que l'islamiste Tariq Ramadan confond les pseudo-démocrates socialistes :  c'est aussi parce que leurs prétendus "principes" n'en sont pas ;  ce sont des ersatz absurdes et mensongers, qui ne font que singer la justice naturelle pour faire croire que leur étatisme,  qui la viole par définition,  pourrait ne pas être arbitraire,  pour rendre cet arbitraire plus tolérable à ses victimes.


Ces pseudo-principes,  l'actualité nous montre de  soi-disant "élites" judiciaires et  juridiques  les invoquer contre des choix conformes aux  voeux de la majorité.  Or,  lorsque les hommes de l'état ont volé  les citoyens pour leur imposer un domaine public,  ce ne sont pas ces ersatz  mais les règles les moins éloignées de celles qu'auraient choisies  la plus grande partie de ces victimes  qui y sont les moins injustes  et les moins arbitraires.
 


Emissions précédentes : 

 


Textes :
 

 

3. Retraites (2) : solutions individuelles ou solutions collectives, le 15.

 

https://web.archive.org/web/20110915102304/http://lumiere101.com/2010/04/15/retraites-solutions-individuelles-ou-solutions-collectivistes/

 

 

Au moment où le prétendu Conseil d’orientation sur les retraites remet son rapport de projections fantaisistes à l’horizon de 2050 Jean-Gilles Malliarakis et Georges Lane poursuivent leurs entretiens. Ils recentrent le débat sur sa véritable dimension. Souhaite-t-on des solutions individuelles ou des solutions collectivistes ? Que pensent les générations montantes de ce poids du passé ? Ils évoquent aussi les responsabilités des forces politiques et d’abord celles de la [fausse] droite.

 

4. Le charlatanisme ordinaire, le 8.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/le-charlatanisme-ordinaire

 

 

Dans la science dite “post-normale”, politisée au-delà d’une certaine limite, les “scientifiques” pratiquent un Charlatanisme Ordinaire.
Celui-ci consiste à méconnaître régulièrement des faits, et autres moyens de preuve, dont par ailleurs ils prétendent toujours se réclamer :
en témoigne la pétition des réchauffistes qui, pour “protester” contre des “écarts” par rapport aux pratiques scientifiques, pratiquent… l’intimidation politique.

 

En science économique, politisée par nature, le Charlatanisme Ordinaire se caractérise donc par le vol de concepts : par une pratique dominante qui contredit des notions par ailleurs expressément reconnues de la preuve, de la norme, de la propriété, de la valeur, de l’optimum et même de la production.


Caractérisé et entretenu par le pseudo-expérimentalisme et sa disqualification de la preuve logique, il est officiel en France depuis la III° République, qui y a inauguré la censure massive par l’impôt-subvention caractéristique de la pseudo-démocratie socialiste contemporaine.

 

→ Nathaniel Branden: Le Vol de concepts.
→ Liberpédia :
Le pseudo-expérimentalisme
L’absurde théorie des prétendues “externalités”
→ Ludwig von Mises : Remarques sur le traitement mathématique des problèmes de l’économie politique
→ Murray Rothbard : Vers une reconstruction de la théorie de l’utilité et du bien-être (Economistes et charlatans)

 

→ Emissions antérieures:

Le principe de précaution ;

De la justice comme seule norme politique ;

Prouver statistiquement que deux et deux font cinq ;

La prétendue “comptabilité publique” n’est pas une comptabilité

 

5. Retraites (1) : de quoi parle-t-on ?, le 6.

 

https://web.archive.org/web/20110915102019/http://lumiere101.com/2010/04/06/retraites-de-quoi-parle-t-on/

 

En vue du faux débat sur la  future fausse réforme de la fausse assurance-vieillesse, Jean-Gilles Malliarakis et Georges Lane s’entretiennent et s’interrogent sur la vérité du système.

 

. Mars 2010.

 

1. L'arbitraire fiscal, le 30.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/larbitraire-fiscal

 

 

Au moment où les hommes de l’état s’effraient de l’une des limites qu’ils ont laissé instituer à leur pillage fiscal, il est bon de rappeler pourquoi l’impôt est nécessairement arbitraire :

- parce qu’il viole par définition la seule norme politique objective, qui justement interdit de voler,
- parce que ses effets sont presque aussi aléatoires qu’ils sont destructeurs, de sorte qu’il fait n’importe quoi,
- alors que personne ne sait en quoi consiste ce n’importe quoi.
 

L’absurde théorie des prétendues “externalités”
L’illusion fiscale
L’illusion fiscale - le retour
→ groupe facebook Pascal Salin
→ Livre “L’arbitraire fiscal“, Laffont 1985, Slatkine 1996

 

2. Murray Rothbard (3) : le politicien manqué, le 16.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/murray-rothbard-3-le-politicien-manque

 

 

Cette troisième émission sur Murray Rothbard illustre les difficultés du penseur confronté aux dilemmes de la politique. En particulier, ayant cru trouver dans l’isolationnisme un “principe” pour les relations entre états, il aura illustré malgré lui les conséquences intellectuelles disqualifiantes de l’erreur de catégorie que l’on commet quand on prétend définir une politique étrangère a priori : d’abord ses conséquences directes qui sont le refus de connaître certains faits pertinents, voire la crédulité envers la propagande des ennemis de son état, et leur corollaire, l’échec assuré ; ensuite, les interprétations fallacieuses du principe de non-agression, soit comme un pseudo-”pacifisme” de facto complice des agresseurs, soit comme un pseudo-”nationalisme” implicitement raciste.

 

Liberpédia → Les sophismes isolationnistes de Murray Rothbard

                   →  Murray Rothbard’s isolationist fallacies

 

3. Murray Rothbard (2) : le philosophe politique, le 2.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/murray-rothbard-2-le-philosophe-politique

 

 

Georges Lane et François Guillaumat présentent l'économiste Murray Rothbard dans le domaine  où sa supériorité  sur son maître Ludwig von Mises était la plus décisive,  celle de la philosophie politique :  ayant compris  que la norme politique peut et doit être découverte rationnellement,  Rothbard  présente  la définition de la justice la plus conforme possible  à son moyen de preuve,  celui de la cohérence logique. 
 


Références
 

Murray Rothbard, L'éthique de la liberté

- http://www.box.net/shared/static/yvicrkqs43.rtf

Ayn Rand, Introduction to objectivist epistemology

http://docs.google.com/Doc?docid=0AevnAZEI5La7ZGMybThwNjJfNWY1dzhmOQ&hl=fr

 

. Février 2010.

 

 

1. L'évaluation des dettes de l'état, le 26.

 

https://web.archive.org/web/20110915215841/http://lumiere101.com/2010/02/26/levaluation-des-dettes-detat/

 

 

Entretien de Jean-Gilles Malliarakis qui reçoit Georges Lane et François Guillaumat

 

2. Murray Rothbard (1) : l'économiste, le 23.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/murray-rothbard-1-leconomiste

 

 

Dans cette première  émission consacrée à Murray Rothbard (1926-1995),  Georges Lane et François Guillaumat  évoquent l’économiste pourfendant les Charlatans Ordinaires,  avec sa réfutation du Quatrain des sophismes étatistes,  sa  reformulation des enseignements de Ludwig von Mises dans la tradition du réalisme aristotélicien,  et son histoire de la pensée économique.

 

→ Georges Lane  et François Guillaumat :

L’Absurde théorie des prétendues “externalités” ,

transcription par Anton Perez  de l’émission du 18 avril 2009;

 

Murray Rothbard :

L’Ethique  de la Liberté

“Vers une reconstruction de la théorie de l’utilité et du bien-être” ;

“Monopole et concurrence”;

 

Ayn Rand:         

Introduction to Objectivist Epistemology ;

 

François Guillaumat :

L’Illusion fiscale;

 

Madsen Pirie : 

La Micropolitique

 

3. Ajustements financier et mondial certes, mais crise française permanente, le 20.

Axel 19.02.2010.mp3
Fichier audio MP3 [43.7 MB]

Georges Lane vous propose un entretien avec Axel Arnoux sur l'expérience du chef d'entreprise qu'il est dans la tourmente financière et économique que nous connaissons.

 

4. Crise de l'€uro, le 18.

 

https://web.archive.org/web/20110813115743/http://lumiere101.com/2010/02/18/crise-de-leuro/

 

 

Entretien avec Georges Lane. Le surendettement des États. Ses causes et ses conséquences.

 

5. La monnaie (2), le 11.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/la-monnaie-2

 

 

François Guillaumat et Georges Lane présentent la "politique monétaire".


Cette politique n'est pas nécessaire,  elle est nuisible ; elle n'en est pas moins importante  parce qu'en empêchant par nature l'ajustement des offres aux  demandes de monnaie,  elle fausse l'ensemble des prix  relatifs.
 

Ses tentatives pour réaliser une espèce d'ajustement au niveau global  souffrent de la contradiction inhérente à toute planification centrale,  c'est-à-dire  qu'elle prétend se servir d'indicateurs de prix  pour des politiques dont l'effet est justement de priver  ceux-ci de leur signification.
 

La macroéconomie,  qui prétend  rendre compte  de ses effets  par une approche  collectiviste et infra-déterministe  n'est,  comme disait Hayek,  qu'une "falsification de la science"

Emissions antérieures

 

Références
 

Ludwig von Mises:  Théorie de la monnaie et du crédit
Georges Lane :         "Le seul débat politique : (ultra)libéral ou (infra)déterministe"
Friedrich Hayek :     "La Falsification de la science"
                                 "L'utilisation de l'information dans la société"
                                 "La critique autrichienne"

 

6. La machine à exclure, le 10.

 

https://web.archive.org/web/20111226124029/http://lumiere101.com/2010/02/10/la-machine-a-exclure/

 

 

À l’occasion du 60e anniversaire du SMIG devenu le SMIC, JG Malliarakis et Georges Lane explorent la question théorique et pratique du salaire minimum et de la machine à exclure.

 

7. La monnaie (1), le 8.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/la-monnaie

 

 

Georges Lane et François Guillaumat présentent ce que c’est que la monnaie - qu’en France on appelle souvent “argent”.
Cette première  émission explique d’abord ce que c’est que la monnaie, comment se développent ses diverses formes à la recherche  de moyens plus pratiques et moins coûteux de réduire le coût des échanges,  et comment l’offre de monnaie  s’ajuste  normalement à sa demande.
Puis ils montrent comment les hommes de l’état essaient depuis toujours de voler les autres en rançonnant les utilisateurs de monnaie,  accusant ensuite la liberté résiduelle –c’est-à-dire  le moyen de sa régulation–  de causer les désordres qui naissent de ces ingérences.

 

Autres enregistrements :

L’étalon-or,  à compléter par  ce texte
La  banque libre

 

. Janvier 2010.

 

- Echec du coup d'état contre l'assurance maladie aux Etats-Unis d'Amérique, le 22.

 
 
Georges Lane et François Guillaumat envisagent l'éventualité  que l'élection d'un républicain au poste de sénateur laissé vacant par Ted Kennedy signale l'échec de la tentative d'imposer le socialisme  dans l'assurance-maladie aux Etats-Unis. 

Emission du 21 juillet dernier :
Le coup d'Etat contre l'assurance maladie aux Etats-Unis

Liens

Comment nous joindre

ALEPS

35 avenue Mac Mahon

75017 Paris (France)

 

tel: 33 01 43 80 55 18

 

alepscontact@gmail.com