ANNEE 2007.

 

Sommaire
 

 

1. Le principe de précaution, le 25 décembre

2. Il n'y a pas de richesses naturelles, le 18.

3. L'€uro et la banque centrale européenne, le 11.

4. La falsification marxiste du libéralisme, le 8.

5. La banque libre, le 4.

 

1. Les forces du désordre, le 27 novembre

2. Enfants en jeu et "jeu d'enfants", le 20.

3. Le pseudo expérimentalisme, le 13.

4. La solidarité sociale, le 6.

 

1. Ultralibéralisme ou infradéterminisme, le 30 octobre,

2. Les "lois de financement" de la sécurité sociale française, le 23.

3. 1987-2007 : 20 ans de crises financieres, le 16.

4. L'illusion fiscale, le 9.

5. La loi de Bitur-Camember, le 1er.

 

1. Le mirage antitrust de la justice européenne, le 25 septembre

2. Ce qui doit arriver arrive, le 18.

3. A propos de la Commission Attali, le 11.


. la Sécurité sociale monopoliste française, avril

 

 

. Décembre 2007.

 

 

1. Le principe de précaution, le 25.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/le-pretendu-principe-de-precaution

 

François Guillaumat et Georges Lane démontrent que le prétendu “principe de précaution” est tout sauf un rappel à la prudence ordinaire: bien au contraire, il associe un refus absurde et systématique de tenir compte des conséquences de ses actes à un rejet de toute expérience au nom de frayeurs nées de la seule imagination.

Cette démence est née de la rationalisation de leurs pratiques et de leur vécu par les Irresponsables Institutionnels du socialisme, à l’occasion de catastrophes qu’avait déjà causées leur usurpation du pouvoir social; et elle nous en promet bien sûr de bien plus graves encore pour l’avenir.

 

→ Liberpédia : “Le principe de précaution (comporte une liste de liens)
→ Alan Greenspan :
“The Assault on Integrity” (YouTube)
→ Georges Lane : “Le principe de précaution : l’imposture dirigiste”
→ François Guillaumat : “A quoi sert le principe de précaution ?”
→ Philippe Kourilsky et Geneviève Viney : “Le principe de précaution” (.pdf)

 

entretien à compléter par, par exemple, ce texte.

 

 

2. Il n'y a pas de richesses naturelles, le 18.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/il-ny-a-pas-de-richesses-naturelles

 

A partir d’une définition correcte de la production, François Guillaumat et Georges Lane montrent que ce ne sont pas les caractéristiques physiques des objets qui limitent la disponibilité des richesses. Il n’y a pas lieu d’envisager l’épuisement des “richesses naturelles” parce qu’il n’est de richesse que d’hommes.

 

→ Israel Kirzner : Les dangers de la réglementation: une approche par les processus du marché
→ Julian Simon : L’homme, notre dernière chance

Le pseudo-expérimentalisme

 

3. L'€uro et la banque centrale européenne, le 11.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/leuro-et-la-banque-centrale-europeenne

 

François Guillaumat et Georges Lane tirent les conséquences du fait que l’Euro est une expérience sans précédent pour des raisons politiques. Alors que tous les problèmes monétaires sont dus au monopole, il a été imposé un super-monopole qui empêche tout ajustement des offres de monnaie aux conditions locales de la demande.

 

→ Georges Lane : “L’Euro : si ex nihilo non est, sed ex quo ?”
→ François Guillaumat et Pascal Dray : “La banque centrale européenne ou le retour de l’inflation”
→ Pascal Salin : “L’euro détruit le calcul économique”, L’unité monétaire - au profit de qui ? Economica, Paris, 1980,

entretien à compléter par ce premier texte et ce second texte.

 

 

4. La falsification marxiste du libéralisme, le 8.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/la-falsification-marxiste-du-liberalisme

 

Si le marxisme domine encore dans la pratique politique française, c’est parce qu’il fournit aux démagogues une falsification du concept d’”exploitation” qui repose sur des confusions, le plus souvent volontaires.

 

 

5. La banque libre, le 4.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/la-banque-libre

 

François Guillaumat et Georges Lane présentent le problème qu’a créé la suppression de la liberté des contrats en matière monétaire : la banque libre fournissait à ses utilisateurs la quantité exacte de monnaie que ceux-ci souhaitaient détenir.
Depuis, l’imposition de monopoles réglementaires par les hommes des états, notamment sur les billets de banque, crée des surplus ou des insuffisances qui débordent sur les marchés des autres produits, ce qui change le pouvoir d’achat de la monnaie et surtout fausse l’ensemble des prix, engendrant des pertes spectaculaires.
Cependant, conformément à la loi des calamités, au lieu de renoncer aux ingérences qui les avaient causées, les hommes de l’état ont pris prétexte de ces pertes pour violer encore davantage la liberté des contrats.

 

→ Livre : “Théorie de la banque libre”, George Selgin, Paris, Les Belles lettres, mars 1991

→ Steve Hanke, “Free Banking for Zimbabwe”, Globe Asia, December 2007

 

. Novembre 2007.


1. Les forces du désordre, le 27.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/les-forces-du-desordre

 

François Guillaumat et Georges Lane exposent la violence que les grèves dans les prétendus “services publics” infligent à leurs usagers.
Ils démontrent la réalité, exposent la nature, et dénoncent les auteurs réels de cette oppression : les Forces du Désordre.
Georges Lane décrit la guerre des gangs qui se déroule à cette occasion au sein de la Caste Exploiteuse.

 

→ Georges Lane : Les “régimes spéciaux” : la forme et le fond du problème

→ Liberpédia : Les Forces du désordre, Caste exploiteuse, Partenaires sociaux à part entière.

 

2. Enfants en jeu et "jeu d'enfants", le 20.

 

https://web.archive.org/web/20120902004113/

 

Georges Lane s’entretient avec Bertrand Lemennicier, professeur de sciences économiques à l’Université Paris 2 Assas, de l’opération menée au Darfour par des membres de l’association dénommée “Arche de Zoé” et de certaines de ses conséquences.

 

 

3. Le pseudo expérimentalisme, le 13.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/le-pseudo-experimentalisme

 

François Guillaumat et Georges Lane expliquent pourquoi le socialisme traite les gens comme des animaux ou comme des objets, incapables de penser : c’est qu’il s’inspire d’une conception de la connaissance qui implique d’étudier toute chose comme si elle en était vraiment incapable. C’est le pseudo-expérimentalisme, qui consiste à vouloir appliquer la méthode expérimentale là où, logiquement, on sait qu’elle ne peut pas s’appliquer.

 

“La source de l’orgueil scientiste”, chapitre 11 de The Counter-Revolution of Science, traduit par Hervé de Quengo.
Scientisme et sciences sociales (1952) traduction partielle par Raymond Barre de la Counter-Revolution of Science de Friedrich Hayek
L’Action humaine de Ludwig von Mises (3° édition 1966).
“Scientisme et socialisme” par François Guillaumat
“La logique de l’action et la science du Droit” par François Guillaumat

Transcription de cet enregistrement.

 

4. La solidarité sociale, le 6.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/la-solidarite-sociale

 

A partir d’un texte de Vilfredo Pareto en 1898, François Guillaumat et Georges Lane exposent le caractère absurde et mensonger de la notion de “solidarité sociale”. Ils montrent que la prétendue “solidarité” des hommes de l’état n’est que du vol, inspiré par une pensée magique primitive entretenue par l’illusion fiscale; ils démontrent, à partir des exemples de l’assurance et de l’exclusion sociale, que la véritable solidarité passe par la liberté des contrats.

 

→ A lire : L’assurance obligatoire et l’économiste libéral

→ A lire : Vilfredo Pareto : Libre-échangisme, protectionnisme et socialisme. A paraître en 2008 aux Editions du Trident.

 

. Octobre 2007.

 

1. Ultralibéralisme ou infradéterminisme, le 30,

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/ultraliberalisme-ou-infradeterminisme

 

François Guillaumat et Georges Lane démontrent que les socialistes, en renonçant au déterminisme universel des scientistes du XIX° siècle, reconnaissent implicitement de ce fait que leur prétendue “justice sociale ” ne peut rien signifier.


Sous ses divers avatars “égalité des chances”, “lutte contre les discriminations” ou au contraire “discrimination positive”, il n’en reste que des prétextes dont les puissants se servent pour voler les faibles et pour les opprimer.

 

→ Georges Lane, Le seul débat politique : (ultra)libéral ou (infra)déterministe”

→ François Lurçat, L’autorité de la science, De la science à l’ignorance

→ Ludwig von Mises, L’action humaine

→ Friedrich Hayek, Le mirage de la justice sociale (réédité en octobre 2007).

 

Entretien à compléter par ce texte.

 

 

2. Les "lois de financement" de la sécurité sociale française, le 23.
 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/les-lois-de-financement-de-la-securite-sociale

 

Depuis 1996, le Parlement vote chaque année  une “loi de financement” de la Sécurité sociale. A partir du 23 octobre 2007, l’Assemblée nationale commence  à débattre de la douzième.
L’entretien porte sur  les principes ou l’absence de principes qui guident le vote de ces lois,

entretien à compléter par les textes de cette catégorie .

 

3. 1987-2007 : 20 ans de crises financieres, le 16.

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/1987-2007-20-ans-de-crises-financieres

 

L’entretien vise à répondre à la question : est-ce que la sagesse des épargnants-investisseurs rattrapera un jour l’innovation financière ?

Les hommes de l’état finiront-ils par imposer leur n’importe quoi faute de comprendre les conséquences de leur irresponsabilité institutionnelle ?

 

Le monde entre crise et Krach : crise des choix irresponsables. Le Spectacle du Monde, n° 440, novembre 1998 pp. 34-39

 

4. L'illusion fiscale, le 9.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/lillusion-fiscale

 

Georges Lane reçoit François Guillaumat à propos de l’illusion fiscale qu’il définit de la manière suivante :
“L’illusion fiscale est l’écart insoupçonné entre les effets réels des politiques et des institutions (tels qu’une réflexion systématique permet de les connaître) et l’idée que s’en fait l’opinion. Elle est le produit à la fois intellectuel et pratique de l’étatisme. Le ressort secret de l’illusion fiscale systématique est que l’étatisme, en faussant la prise de décisions, fausse en même temps l’intérêt que les gens ont à s’informer.”


Après avoir développé le propos précédent, l’émission donne maints exemples d’illusion fiscale.

 

→ Le libre entretien sur la Loi Bitur Camember

Références bibliographiques

 

5. La loi de Bitur-Camember, le 1er.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/la-loi-de-bitur-camember

 

Georges Lane s’entretient avec François Guillaumat à propos de la “Loi de Bitur Camember”, loi économique qui veut que la redistribution politique détruit en tendance une richesse équivalente à celle qu’elle vole.

 

Article sur la Loi Bitur-Camenber

 

entretien à compléter par ce texte.

 

. Septembre 2007.

 

 

1. Le mirage antitrust de la justice européenne, le 25.

 

https://podcloud.fr/podcast/georges-lane-et-francois-guillaumat/episode/le-mirage-antitrust-de-la-justice-europeenne

 

Georges Lane reçoit François Guillaumat, Docteur ès-sciences économiques (1) pour évoquer l’arrêt anti-Microsoft du 17 septembre et les absurdités du prétendu droit de la concurrence.

(1) Auteur d’une thèse “L’étude des structures industrielles peut-elle être scientifique ?” (Paris-Dauphine 2001).

 

2. Ce qui doit arriver arrive, le 18.

le070918gl.mp3
Fichier audio MP3 [6.7 MB]

La finance a été l’objet de grandes innovations ces dernières décennies. Pourtant elle reste un domaine de l’économie méconnu ou déformé par maints critiques.

Comme si elle voulait mettre un terme à la situation qui lui est faite par ces manipulateurs, elle se rappelle à leur attention au travers de phénomènes que ces derniers n’hésitent pas à classer aveuglément dans le sac « crise ».

La réalité financière est beaucoup plus simple et ce qui arrive s’explique logiquement.

 

3. A propos de la Commission Attali, le 11.

le070911gl.mp3
Fichier audio MP3 [6.6 MB]

Georges Lane consacre ce premier libre entretien à la commission de réflexion “pour la libération de la croissance française” présidée par Jacques Attali, et rappelle le rôle des commissions Pinay-Rueff et Rueff-Armand en leur temps.

 

Il donne à l’occasion des détails biographiques concernant Jacques Rueff, mais aussi Pascal Salin et lui-même

A propos de l’émission de BFM mentionnée dans l’entretien

→ Livre : “L’Homme Libre”

L’article sur le blog de Georges Lane.

 

. Avril 2007.


http://quitter_la_secu.blogspot.fr/2007/04/georges-lane-sur-la-ss-podcast_13.html
 

Libre entretien du Vendredi 13 avril 2007 entre Jean Gilles MALLIARAKIS et Georges LANE à propos de la Sécurité sociale monopoliste française, entretien à appuyer du livre de Georges Lane intitulé La sécurité sociale et comment s'en sortir, éditions du Trident.

 

Liens

Comment nous joindre

ALEPS

35 avenue Mac Mahon

75017 Paris (France)

 

tel: 33 01 43 80 55 18

 

alepscontact@gmail.com