"Liberté économique et progrès social", dernier bulletin trimestriel en date.

 

Liberté économique et progrès social est le bulletin trimestriel d'information et de liaison des libéraux.

 

Il comporte des articles de fond sur les problèmes économiques et sociaux avec les signatures régulières de Florin Aftalion, Fred Aftalion, Axel Arnoux, Antoine Cassan, Victoria Curzon-Price, Georges Lane, Bertrand Lemennicier, Henri Lepage, Robert Lozada, Philippe Nemo, Pascal Salin, etc.

 

Ambroise Cousin, entre autres, passe en revue les ouvrages récemment publiés dans une rubrique intitulée "Lire libéral".

 

Autre rubrique : "Bonnes feuilles" reprend les meilleurs extraits.


Le bulletin donne enfin le compte-rendu des rencontres et manifestations organisées par l'ALEPS.

 

 

. Premier trimestre 2019, n°166.

                             

Sommaire.

 

AVANT-PROPOS

 

 

 

 

 

 

Ce  bulletin de janvier sonne comme une menace ; la désintégration de l'Europe, mais, rassurez-vous, le texte de Markus KERBER est une analyse pondérée de la situation. L'auteur aboutit au constat de la responsabilité de la monnaie unique (l'euro donc) dans la crise subie par l'Europe et donne les clefs pour sortir de cette impasse. Une Europe enfin stable ne peut que faire partie de nos voeux (p. 2).

 

Emmanuel MACRON a mis les difficultés qu'éprouvent aujourd'hui les classes moyennes

à « bien vivre » sur le dos d'une Europe « ultralibérale». Mal lui en a pris ! Nicolas LECAUSSIN, preuves à l'appui, apporte une totale contradiction aux propos du président de la République (p. 7).

 

Ce n'est pas parce qu'un âne, en quelques coups de queue, a peint jadis un « Coucher de soleil sur l'Adriatique », présenté au Salon des Indépendants, que Pascal SALIN a choisi de rapprocher animaux et oeuvres d'art. Sous un titre inattendu, la réflexion de notre président est fort sérieuse. Le point commun entre les animaux et les oeuvres d'art est le poids des mesures qui pèsent sur les uns et les autres : exclure les animaux des spectacles de cirque, se séparer d'oeuvres d'art, c'est les ravir, dans les deux cas, à l'admiration des amateurs. Ainsi se confirme la perversité des décisions de l'Etat qui amenuise obstinément la liberté de chacun d'entre nous jusque dans ses loisirs les plus anodins et les plus nobles (p. 10).

 

Avec le souci du parfait travail de documentation qui le caractérise, Patrick COQUART s'est penché sur la liste des revendications des gilets jaunes, certaines justifiées, d'autres si déraisonnables qu'elles nous conduisent déjà à un surcroît de charges de taxes et d'impôts. Les gilets jaunes perdent donc beaucoup de leur crédit et n'ont plus qu'à aller se rhabiller pour l'hiver (p. 15).

 

Dans le cadre du cahier de doléances de ces mêmes gilets jaunes, une suggestion a été prise en compte pour être débattue, celle du référendum d'initiative citoyenne (R.I.C.) qui a réussi à bien des pays mais Alain MATHIEU est très sceptique, c'est le moins qu'on puisse dire, quant à son avènement en France (p. 19).

 

Fred AFTALION a, lui aussi, une revendication et elle est de taille : c'est l'arrêt des coûts aberrants des éoliennes et autres panneaux solaires, dont l'efficacité n'est pas prouvée, estimés à ce jour à 50 milliards d'euros. La transition écologique est une énorme farce quand on sait que la France ne produit que 1 % des émissions mondiales de CO2 et qu'elle continue d'investir des sommes considérables dans la construction de voitures électriques, on peut dire qu'elle se fait rouler (p. 23).

 

Bonne lecture chers amis, gardez foi dans une belle année 2019 !

 

Jacqueline Balestier

 

 

SOMMAIRE  DETAILLE.

 

 

 

Page 2   « La réorganisation monétaire de l'Europe » par Markus KERBER, professeur de finances publiques et de
            politique économique à la Technische Universitàt de Berlin.

 

Page 7   « Ce n'est pas l'Europe qui est ultralibérale mais la France qui est ultraétatiste » par Nicolas LECAUSSIN,
           directeur de l'IREF, essayiste.

 

Page 10 « Animaux et oeuvres d'art » par Pascal SALIN, professeur émérite d'économie de l'Université Paris
              Dauphine, président de l'Aleps.

 

Page 15 « La niaiserie des "gilets jaunes" » par Patrick COQUART, essayiste.

 

Page 19 « Le RIC, un enterrement annoncé » par Alain MATHIEU, président d'honneur de Contribuables Associés,
             membre du collège présidentiel de l'Aleps.

 

Page 23 « Le danger de l'écologie, c'est d'y croire » par Fred AFTALION, administrateur de la Maison de la Chimie,
              membre du collège présidentiel de l'Aleps.

 

             LIVRES

 

Page 26 Bonnes feuilles : • Alain ou h démocratie de l'individu de Jérôme PERRIER

 

Page 33 Lire libéral :

              • Contrôle de soi ou contrôle de l'État sous la direction de Tom G. PALMER, ouvrage présenté par
              Emmanuel MARTIN

 

             INFORMATIONS


Page 35

             • Conférences du « 35 »

             • Assemblée Générale de l'Aleps 2018

             • Prix Aleps 2018 du Livre libéral et Prix Aleps 2018 de la Liberté journalistique.

 

.