"Liberté économique et progrès social", dernier bulletin trimestriel en date.

 

Liberté économique et progrès social est le bulletin trimestriel d'information et de liaison des libéraux.

 

Il comporte des articles de fond sur les problèmes économiques et sociaux avec les signatures régulières de Florin Aftalion, Fred Aftalion, Axel Arnoux, Antoine Cassan, Victoria Curzon-Price, Georges Lane, Bertrand Lemennicier, Henri Lepage, Robert Lozada, Philippe Nemo, Pascal Salin, etc.

 

Ambroise Cousin, entre autres, passe en revue les ouvrages récemment publiés dans une rubrique intitulée "Lire libéral".

 

Autre rubrique : "Bonnes feuilles" reprend les meilleurs extraits.


Le bulletin donne enfin le compte-rendu des rencontres et manifestations organisées par l'ALEPS.

 

 

. Troisième trimestre 2018, n°164.

                             

Sommaire.

 

AVANT-PROPOS

 

 

 

 

 

 

Toute innovation est source d'inquiétude, voire d'incrédulité. Rappelez-vous les méfiances qui ont accompagné l'avènement du téléphone, de !a télévision et d'Internet qui font partie aujourd'hui de notre vie quotidienne.

Il en va encore ainsi, semble-t-il, de l'invention des cybermonnaies.

Beaucoup refusent un produit qu'ils disent « virtuel » et pourtant les billets de banque qu'ils ont en main pour leurs transactions quotidiennes ne sont que bouts de papier...

Georges LANE nous livre donc une étude pour nous aider à comprendre ce Bitcoin, dernier stade du processus naturel de recherche d'amoindrissement des coûts de transaction. Il évite la mainmise de l'État sur la monnaie et assure ainsi une autonomie de la société civile qui n'est pas pour déplaire aux libéraux (p. 2).

 

Un salarié perd son emploi, un entrepreneur ses activités, comment leur sera-t-il possible de préserver leur pouvoir d'achat pendant la rude épreuve du chômage ?

Pascal SALIN met en évidence le rôle salutaire de la responsabilité personnelle face à un projet d'indemnisation du chômage, loi qui menace d'étouffer en chacun la volonté de se prendre en charge et qui obligera les fourmis qui ont épargné à financer le chômage des cigales (p. 15).

 

La dernière réforme de la SNCF n'est pas pour plaire à Jacques GARELLO qui y voit trois scandales : politique, social et économique, alors que le président de la République « qui se prend réellement pour un monarque » s'en satisfait et abandonne tout projet de privatisation. Il est vrai que Macron est l'anagramme de « monarc » ! (p. 18)

 

Patrick COQUART, quant à lui, se penche sur les désordres et autres manifestations sur la voie publique. Il scrute ce « fait de société » inacceptable.

Comment le juguler ?

Parmi les solutions qu'il énumère, toujours originales, celle qu'il choisit va assurément vous étonner ! {p. 21)

 

Arnaud PELLISSIER-TANON nous délivre un message très positif, celui du retour de la subsidiarité. En effet, les entreprises privées élargissent le champ de leurs interventions pour prendre en charge certains dysfonctionnements de la société civile et, ce faisant, délégitiment les États dans l'exercice de fonctions qui ne sont en rien régaliennes (p. 25).

 

Les performances d'entrepreneurs américains spécialisés dans les nouvelles techniques de l'industrie numérique ont fait naître une jalousie irrationnelle chez les Européens. Gare aux GAFAM !

 Ferghane AZIHARI dénonce ici l'attitude de « mauvaise perdante » de l'Europe qui est, en fait, auto-dévastatrice (p. 30).

 

Parmi les savants et autres prix Nobel, les femmes sont rarement nommées.

Seraient-elles moins intelligentes ou tout simplement effacées derrière leurs partenaires ou maris ?

Sur ce sujet délicat de l'égalité entre hommes et femmes, Fred AFTALION, dans un texte non conformiste, ne cache pas qu'il serait plutôt favorable au retour des femmes « à la maison » - ce qui va en faire hurler plus d'une ! - mais l'indéniable c'est qu'il est absurde de passer par des lois et des réglementations pour décréter l'égalité entre les sexes (p. 33).

 

Jacqueline Balestier

 

 

SOMMAIRE  DETAILLE.

 

 

 

Page 2 « Le Bitcoin ou comment amoindrir les coûts d'échange » par Georges LANE, maître de

            conférences, Université Paris-Dauphine.

 

Page 15 « Assurance-chômage et responsabilité individuelle » par Pascal SALIN, professeur

             émérite d'économie de l'Université Paris-Dauphine, président de l'Aleps.

 

Page 18 « La réforme de la SNCF » par Jacques GARELLO, professeur émérite d'économie de

              l'Université Paul Cézanne-Marseille.

 

Page 21 « Des manifestations et des casseurs » par Patrick COQUART, essayiste.

 

Page 25 « La responsabilité sociale de l'entreprise : prémices d'un retour de la subsidiarité » par

            Arnaud PELLISSIER-TANON, maître de conférences en sciences de gestion, Paris I

            Panthéon-Sorbonne.

 

Page 30 « Les GAFAM nouveaux souffre-douleurs de l'anti-capitalisme 2.0 » par Ferghane

              AZIHARI, journaliste indépendant analyste des politiques publiques.

 

Page 33 « Vous avez dit égalité ? » par Fred AFTALION, administrateur de la Maison de la

              Chimie, membre du collège présidentiel de l’Aleps.

 

LIVRES

 

Page 37 Lire libéral :

              • Les intouchables d'Etat de Vincent JAUVERT, ouvrage présenté par Thierry BENNE

 

INFORMATIONS

 

Page 44

             • Free Market Road Show 2018

             • Lancement du Journal des Libertés

             • Les conférences du « 35 »

             • 9e Week-end de la Liberté

 

.