Dernières

20 juin 2018

Il est admis que la justice soit, par excellence, d'essence régalienne, mais en fait sans grande raison invoquée …

Pourrait-elle bénéficier elle aussi de la privatisation ?

Bertrand Lemennicier, professeur émérite d'économie à l'Université de Paris II Panthéon-Assas pense que, face à une justice… de plus en plus injuste, c'est la solution.

Monopole, centralisation, fausse gratuité, lenteur des procédures, bureaucratie et irresponsabilité institutionnelle sont aujourd'hui les caractéristiques les plus évidentes de cette administration décadente.

La justice devrait pourtant être le pilier de toute société libre.

Auteur de Privatisons la justice (éd. Libréchange, 2017), Bertrand Lemennicier nous a présenté ses arguments et la solution.